TOP

Mortalla sort « Calibré » de son 60’s !

Natif de l’Oise, son 60’s, Mortalla s’est révélé en Mai 2023 avec son premier titre officiel « Calibré ». Après ce gros succès dû à une bonne promotion grâce à la plateforme TikTok, l’oisien délivre ce 1er Mars son premier projet : l’EP Calibré. Pour l’occasion nous nous sommes entretenu avec lui pour aborder son univers, les collaborations présentes sur le projet ou bien son quartier qui lui est si cher…

Salut Mortalla, merci d’avoir accepté cet entretien, comment ça va ?

Ça va et toi ? Merci à vous !

Dans quel état d’esprit es-tu pour la sortie de ton premier projet ?

Je suis assez confiant, je trouve qu’on a bien travaillé le projet. On a essayé de décrire qui je suis, ce que je fais, ce que je vis et ce que je vois tous les jours pour proposer une bonne carte de visite. Quand tu sors d’une grosse trend TikTok c’est pas évident, les gens ont du mal à poser une image sur toi… On a essayé de retranscrire tout ça dans le projet.

« Calibré », ton premier morceau officiel, a particulièrement bien marché sur TikTok (+2,5 Millions de vues sur YouTube), est-ce que tu l’as travaillé dans cette optique là ou pas du tout ?

Non en soit c’était un accident « Calibré ». C’était un soir, j’ai posté une vidéo, la vidéo a pris et après on a poussé le truc hein !

Tu t’es lancé il y a peu (Mai 2023) dans le rap, quel a été l’élément déclencheur ?

En fait j’ai toujours été dans le rap sérieusement, sauf que je cherchais à m’améliorer dans ma musique, donc j’ai pris du temps à sortir un premier son. Entre tout ça je postais des trucs sur les réseaux sociaux, des freestyles, je montais en abonnés sur Instagram, et TikTok moi je connaissais pas, du moins j’avais jamais utilisé l’application. J’ai ouvert TikTok, j’ai balancé des vidéos de moi en moto jusqu’au jour où j’ai envoyé « Calibré ». Au moment où j’ai envoyé « Calibré » je le post juste pour mettre du contenu en faite, mais je bossais aussi sur un autre morceau que je voulais sortir de base, mais ce succès là a tout chamboulé et c’est « Calibré » qui est resté.

Question simple, pourquoi Mortalla ?

Parce que c’est mon prénom !

Ton univers utilise beaucoup le chant et les toplines entrainantes… comment est-ce que tu travailles ?

Je trouve des prods qui m’inspirent et je vais en studio. Je bosse beaucoup en studio. Après je trouve des mélos, j’écris dessus, et puis après je pose hein. En dehors du studio ça m’arrive d’écrire mais je fais la majeure partie du travail en studio.

Cover de Calibré
Tracklist de Calibré

Comme on l’a dit, ton univers est très lumineux, et ça se ressent beaucoup dans l’EP, pourtant, sur la cover on peut voir des calibres aux rayons X et tes empreintes digitales… pourquoi ce contraste ?

On était dans un petit problème parce que quand je sors « Calibré » c’est pas forcément le style de musique que je fais, je suis un touche à tout, mais ça le public ne peut pas le savoir… Pour la cover on voulait rester dans le thème de « Calibré » pour que les gens qui sont là depuis puissent s’y retrouver et aussi pour fermer le truc en mode « on a sorti Calibré mais on sait aussi faire d’autres choses ». On ouvre un autre chapitre en en fermant un.

Sur Calibré (et déjà avant avec « Extinction 2 ») on retrouve deux titres rappés, « Intro » et « 60’s », c’était important pour toi de montrer dès maintenant une certaine polyvalence ?

Oui c’est important ! Pour moi la trend TikTok ça peut être bénéfique mais des fois ça peut te mettre une balle dans le pied… C’est important. Dans l’EP il n’y a aucune prise de risque, c’est fait sans calcul.

Tu penses que TikTok peut être un handicap pour les artistes ? Que ça peut les enfermer dans une case ?

Non, le rap évolue, y’a plein de nouvelles choses, et c’est une bonne plateforme pour booster les artistes. Après faut travailler pour sortir de ça, ça fait partie du jeu !

Tes clips sont travaillés avec esthétisme et sont la majeure partie du temps tournés au quartier avec une foule qui t’accompagne, que représente ton quartier dans ta musique et ta vie de tous les jours ?

C’est plein de trucs à la fois, moi déjà je me considère comme rescapé dans le sens où je suis toujours dehors mais je suis dans la musique à la fois. Je suis concentré dans la musique mais le quotidien ne change pas. C’est ça qu’on essaie d’apporter avec les clips, un coté bresom mais festif à la fois !

Comment tu t’inspires pour écrire ?

Je m’inspire de ce que je vois, de ce que j’ai pu vivre, de ce que j’ai pu faire et de tout ce qu’il y a autour.

Sur Calibré on note deux collaborations, RK et Mougli, pourquoi eux et comment ça s’est fait ?

RK ça s’est fait au feeling, on s’était déjà rencontré plusieurs fois au studio, on a fait un son, il était méchant, et du coup on s’est dit « pourquoi pas le mettre direct dans l’EP ? ». Mougli c’est la même génération, je connaissais sa musique, on s’est aussi rencontré au studio, on a fait plusieurs morceaux ensemble, le feeling est bien passé !

©fxcal_
©fxcal_

Avec « Grillé » tu abordes les relations homme/femme, est-ce que quand tu écris tu prends en compte le public féminin ?

Ça rejoint ce que je te disais, quand j’écris « Grillé » je ne me dis pas « il faut que je touche un public féminin », la prod vient comme ça… Après une prod t’apporte toujours un thème donc je le fais instinctivement, mais oui je reste conscient que le public féminin sera touché.

Ce morceau est mélancolique, est-ce que tu penses que ce thème est voué à être mélancolique dans le rap ?

Non pas forcément, il n’y a pas que du chagrin. Ça dépend comment les gens veulent l’interpréter en vrai…

Tu viens de l’Oise, qu’est-ce que tu penses de cette scène un peu isolée ?

Il y a beaucoup de rappeurs ici, mais il n’y en pas forcement beaucoup qui sont sérieux dans la musique… Il y a plein d’artistes, j’ai des amis qui rappent, qui sortent des freestyles, ils font leurs petits projets tout ça…

Avec « Mélodies » on peut noter des influences 2step, quel est le registre dans lequel tu te sent le mieux ?

En soit j’en ai pas, je peux prendre tout type de prod, mais ma zone de confort ça reste la mélo. Tester de nouvelles prods ça reste toujours un bon challenge, comme la 2step par exemple. La 2step on me l’a envoyée, je m’attendais pas à ça, et puis ça a pris donc je me suis dis go hein !

Avec ce premier projet tu as assez bien exposé ton univers, c’est quoi ton plan pour la suite ?

Y’a pas de véritable plan de carrière, on va se concentrer sur notre développement, continuer d’envoyer des choses. On va prendre l’escalier dans l’objectif d’agrandir notre public, de rester avec les mêmes…

Il y a des artistes avec qui tu aimerais collaborer à l’avenir ?

Oui mais ça reste confidentiel (rires) !

Tu as un message à faire passer à ton public ou aux gens qui ne te connaissent pas encore ?

Allez écouter le projet ! C’est une bonne carte de visite, j’espère qu’il vous plaira !

Merci d’avoir répondu à nos questions, on te souhaite beaucoup de réussite avec ce projet et les autres qui suivront !

Merci à vous, c’est top !

©fxcal_
©fxcal_